Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

1. Une période de mise au point technique et de recherche de lieux d'expérimentation (mars-août 2017)

Nous avons identifié le type de machine support, développé le logiciel à implanter et préparé une documentation de base. Voir les détails ici.

Des lieux d'expérimentation ont ont été déterminés en République du Congo, sous la responsabilité de l’UREM (Unité de Recherche sur l’Enseignement des Mathématiques (responsable Fernand Malonga) dans les trois villes principales (Pointe-Noire et Dolisie et Brazzaville).

Des contacts ont été pris avec l’Inspection Générale des Enseignements, du Cameroun via Désiré Feugueng (chargé d'études).

2. Une période de pré-expérimentations et d'observations (août 2017- janvier 2018)

Une rencontre a eu lieu à Paris les 28-29 et 30 août entre les principaux responsables en France, au Congo et au Cameroun. Elle a permis la mise au point des aspects techniques, de finaliser la documentation et de préparer des modalités d'observation et d'intervention auprès des enseignants. Dix micro-serveurs et du matériel complémentaire (dont videoprojecteurs) ont attribués pour déploiement sur les établissements retenus à la première période. En octobre, novembre et décembre, des formations financées par le projet ont été organisées et assurées au Congo et au Cameroun.

3. Un temps d’exploitation des observations et d’élargissement.

Un colloque a eu lieu les 1-2-3 mars 2018 en vue de faire le point sur les acquis de la pré-expérimentation et de les partager avec des enseignants des pays impliqués. Il et a été organisé par l’UREM de Brazzaville (responsable Fernand MALONGA) dans les locaux du rectorat de l’Université Marien Ngouabi. Les deux premières journées ont concerné une vingtaine d’enseignants et encadrants impliqués dans le projet, ainsi que Désiré FEUGUENG, chargé de l’expérimentation au Cameroun, et Jannick TRUNKENWALD de l’Agence pour l'enseignement français à l'étranger. La troisième journée a accueilli plus largement une cinquantaine de membres de l’UREM. 
Un équipement complémentaire (4 micro-serveurs, une caméra et un scanner) a été remis.Parallèlement au séminaire, des visites dans les établissements de Brazzaville ont permis d’apprécier les conditions locales.  

Le bilan et les perspectives s’appuient sur les données recueillies et les contacts pris à l'occasion du colloque.

photo2.jpg

Remise d'un serveur lors d'une formation à Brazzaville


Date de création : 13/12/2017 14:03
Catégorie : Menu - Le projet PReNuM-AC µ (2017-2018)
Page lue 632 fois

Nous contacter
Recherche
Recherche